MAXIME LIBOZ

MAXIME LIBOZ

Poste Actuel 

Doctorant, équipe 4

    Titre de la thèse (2017-2020)

    "Utilisation de micropatrons pour standardiser les mesures de mécanique cellulaire par AFM, application aux cellules cancéreuses."

    Résumé 

    Les propriétés mécaniques des cellules vivantes reflètent leurs états physiologiques et pathologiques. En particulier, les cellules cancéreuses sont en générale plus molles que leurs homologues saines et les tumeurs plus dures que le tissu normal. Ces propriétés mécaniques, déterminées en grande partie par le cytosquelette et la membrane plasmique, gouvernent les processus de migration, division ou étalement cellulaire. Néanmoins, étudier la mécanique cellulaire et pouvoir l'utiliser comme outil de diagnostic est un défi à cause de la complexité de la structure et l'organisation des cellules. Par conséquent nous utilisons des micropatrons adhésifs pour mesurer de façon standardisée les propriétés mécaniques de la cellule par AFM en lien avec leur potentiel métastatique. Avec les micropatrons, toutes les cellules considérées ont alors la même géométrie, la même architecture et le même microenvironnement, ce qui réduira la variabilité inter- et intra-cellulaires. L'objectif de la thèse est de mettre au point un protocole standardisé de mesure des propriétés mécaniques cellulaires (élasticité, adhérence, interaction membrane-cytosquelette) puis de l'appliquer à des échantillons de complexité croissante : lignées de cellules cancéreuses, cellules tumorales circulantes et cellules extraites de biopsies afin de discriminer des lignées plus ou moins invasives en fonction de leurs propriétés mécaniques. Ceci fournira une compréhension profonde de la mécanique cellulaire ainsi que de nouveaux biomarqueurs pour le diagnostic.

    Superviseur

    Financement 

    • ED 2MIB

    Ecole doctorale

    • Sciences Chimiques : Molécules, Matériaux, Instrumentation et Biosystèmes (ED : 2MIB)
    Retour à la liste des services